Top 5 des raisons d’investir en loi Duflot

Selon la ministre du logement Mme Duflot, le nombre de programmes immobiliers mis en chantier en 2013 sera environ 5 fois moins élevé qu’en 2012. Le secteur de la construction n’a donc pas brillé en 2013, et de fait le nombre d’investissements locatifs en loi Duflot sera certainement inférieur aux attentes. Il s’agit pourtant de l’un des dispositifs les plus efficaces actuellement, pour se créer un patrimoine et un complément retraite. Voici 5 arguments en faveur de la défiscalisation Duflot.

Une forte demande locative

Pour que son propriétaire soit éligible à la remise d’impôt promise par la loi Duflot, un logement doit être implanté en zone A bis, A, B1 ou B2. Ce sont les zones les plus congestionnées de France, celles où la demande de logement est supérieure à l’offre. Les programmes immobiliers neufs créés dans ces zones d’habitation ont toutes les chances de trouver locataire, avant même la remise des clés.

Des loyers raisonnablement plafonnés

L’une des mesures contestée de la loi Duflot est le plafond de loyer. L’objectif du dispositif est de permettre à des familles aux revenus moyens, de se loger pour 20 % moins cher que les prix du marché. Cependant le barème a été intelligemment étudié, en fonction de la surface de l’habitation. Ainsi, si l’on observe une réelle différence entre un T4 en loi Duflot et un T4 hors dispositif, le plafond de loyer des petites surfaces est proche de la réalité. Au final, la rentabilité est bien là.

Mais surtout, les loyers ne doivent être plafonnés que pendant les 9 ans que dure la défiscalisation. Au-delà de 9 ans, le propriétaire reste libre d’augmenter ses loyers dans le respect de la législation.

Une rentabilité bien réelle

La rentabilité d’un investissement est calculée en prenant en compte la somme que l’on met en jeu, les recettes financières, et l’impôt qui en découle. Il n’est pas toujours nécessaire de posséder un apport pour acheter un logement en loi Duflot. Les recettes sont connues d’avance, il suffit d’appliquer la surface du logement au barème de loyer. Le dispositif intègre une remise d’impôt correspondant à 18 % du prix du logement acheté, dans un plafond d’investissement de 300 000 €.

Au final, les loyers et la remise d’impôts payent les intérêts et l’assurance emprunteur. L’investisseur n’a plus qu’à rembourser le capital.

Des logements Duflot ouverts à la majeure partie des ménages

Lorsque l’on a annoncé que les logements Duflot ne seraient accessibles qu’aux ménages à revenus modestes, le monde de l’immobilier a tiqué. Et pourtant les plafonds de revenus sont tout à fait raisonnables. Par exemple, un couple avec 2 enfants habitant la commune huppée du Vésinet (Yvelines), ne devra pas gagner plus de 85 384 € pour occuper un logement Duflot. Cela représente les revenus de deux cadres.

De réelles possibilités de plus-value

Le fait que le dispositif soit réservé aux zones géographiques tendues, rend bien réelle la possibilité de plus-value immobilière. Lorsque l’on implante un programme immobilier neuf, on doit également créer des transports en commun. Puis des commerces et services s’implantent à la ronde. Les trois éléments principaux constituant une plus-value immobilière sont ainsi réunis.

Loi Duflot 2014
Avantages du dispositif Duflot: investissement locatif
Conseils immobiliers : comment réussir votre investissement Duflot en 2014 ?
Défiscalisation Duflot
Dispositif Duflot
Investissement Duflot, l’investissement locatif
La Loi Duflot en bref.
Le bilan de Cécile Duflot
Le dispositif d’investissement immobilier locatif Duflot
Le Dispositif Duflot renoue avec le succès
Le gouvernement veut relancer la Loi Duflot
Les avantages de la Loi Duflot, après sa mise en oeuvre
Loi Duflot – Les intérêts de l’investissement Duflot
Loi Duflot 2013, c’est le moment d’investir
Loi Duflot en bref
Loi Duflot, comment bénéficier de l’avantage fiscal ?